EXPRESSION LIBRE

Une gestion plus rigoureuse de l'Elysée ? OK!..



CHUT ! IL Y A BIEN UN FOUR (ET MÊME DEUX) DANS "AIR SARKO ONE"


75 000 euros, parce que c'est meilleur grillé que réchauffé. A la lecture du billet de blog du journaliste du Monde Arnaud Leparmentier, publié lundi 25 juillet, certains s'étonneront du prix des deux fours installés dans l'avion présidentiel, "pour griller - et pas seulement réchauffer comme c'est la norme - les aliments". Un luxe épinglé par le rapport annuel (document PDF) de la Cour des comptes sur le budget de l'Elysée (qui salue néanmoins une meilleure gestion). L'Elysée l'avait pourtant démenti lors de la mise en service de l'appareil.

Equiper le nouvel A330 présidentiel, livré en novembre 2010 et parfois surnommé "Air Sarko One", a coûté cher. "2,24 millions d'euros" dépensés "sans que l'Elysée cille", pour deux fours à 75 243 euros hors taxes, la désactivation d'une porte située dans le bureau présidentiel, une isolation phonique et thermique, et des rideaux électriques, souligne Arnaud Leparmentier, accrédité à l'Elysée pour Le Monde,en se basant sur le dernier rapport de la Cour des comptes. Didier Migaud, Premier président de la cour, y juge une partie de cet équipement superflue : "Si la motorisation des rideaux d'occultation se justifie par des exigences de sécurité, pour le reste, la cour constate que la commande a été maintenue en l'état par l'état-major particulier malgré le montant des devis."

Au total, l'aménagement du nouvel avion présidentiel aura coûté 76 millions d'euros. "
Un prix comparable, rappelle Leparmentier, aux sommes consacrées par l'Allemagne qui renouvelait au même moment sa flotte."
Ces révélations de la Cour des comptes rappellent les rumeurs qui avaient entouré le renouvellement de la flotte présidentielle française. Et plus particulièrement, cette dépêche annonçant l'installation d'un four à pizza dans "Air Sarko One", ou ce billet du Canard enchaîné qui, en juillet 2010, croyait savoir que le Président y avait fait mettre une "baignoire sabot ".
Comme le signalait
l'article publié l'an dernier par Libération sur le sujet, l'Elysée avait démenti ces deux informations. Reste que, pizza ou pas, si l'on se rapporte aux journaux télévisés de l'époque, les contribuables ignoraient l'existence de fours à 75 000 euros dans l'A330 présidentiel. Malgré des infographies détaillées, qui font état de d'un "lit double king-size", d'"une salle de bain sans baignoire mais avec une douche", d'"une salle de réunion 15 places"...



28/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour